Live Report – Hellfest 2017 – One Hell Of A Ride

4 juillet 2017

Le Hellfest c’est mon springbreak. Rien à gérer à part moi-même (ce qui se fait plutôt aisément du coup).

Donc du jeudi au dimanche j’ai été entièrement dédiée à être une festivalière (et à animer le compte IG de A Jeter Prom) et je m’y suis appliquée.
Voici donc le récit de mon Festival, même si je n’ai fait qu’à peine 10% de tout ce que je voulais faire tellement le fest regorge d’animations en plus des concerts, mais du coup, je ne me suis pas ennuyée une minute.

Hellfest2017-0027

Jeudi : récupération des pass, installation d’une petite tente d’appoint au camping pour y laisser les affaires pendant la journée voire y faire une sieste, et première bière du festival en faisant la queue pour charger la cashless. C’est la journée de « mise en place ». Le soir j’ai accompagné Hk au barbecue de Season of Mist en ville, puis un saut au Hellfest Cult pour un premier contact avec la performeuse Nikita Klosewood (j’y reviendrai).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nikita Klosewood et Mike Garcia

Vendredi : Réveillés au taquet, douche, inventaire de ce dont on aura besoin (FOULARDS contre la poussière, hyper important cette année, la crème solaire, chapeaux etc etc il fait un temps magnifique). Par contre on a sous-estimé le temps pour se garer et on rate le début de Betraying The Martyrs. On arrivera encore plus tôt les autres jours.
On découvre le site, qui est de plus en plus cool chaque année. On fait un saut au VIP où on tombe en arrêt devant la nouvelle déco complètement FOLLE ! On dirait la playboy mansion mais en version goth, je sais pas, c’est incroyable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je rate Subrosa et la tente est pleine. Le soleil est trop fort pour rester à l’entrée donc je me rabats sous la Temple et me place à la barrière pour Týr qui me met d’humeur très joyeuse et je gambade ensuite voir la fin d’Avatar. Il fait chaud, j’alpague un « dessoifeur » (vendeur de bière mobile) puis je retourne sous la temple me placer pour Corvus Corax. C’est très particulier Corvus Corax, je ne sais pas si vous connaissez. J’ai eu du mal à le décrire quand on m’a demandé justement ce que j’allais voir. Sur leur wikipedia c’est noté « rock néo-mediéval » donc on n’est pas plus avancés, moi je dirais que c’est du « folk medieval enthousiaste » et puis c’est très visuel, ça vaut le coup d’y jeter un œil en live.
Je finis dans le pit de Ministry, qui jouait à la même heure, et je danse toute la fin du set, sous les lances à incendie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ensuite j’ai raté Belphegor car je faisais une pause à la piscine du VIP puis j’ai retrouvé Hk pour une promenade en amoureux et je sais plus trop ce qu’on a fait on a dû aller manger (tout était tellement BON) par contre on a été voir Rob Zombie ça c’était inratable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Samedi : Objectif : Ne pas louper les potes d’Ultra Vomit.
Quel monde il y avait pour eux ! Et quelle ambiance ! C’était complètement énorme. Même Hk qui n’est pas un fan à la base a reconnu avoir passé un excellent moment et s’être marré. C’est dire.
Ensuite il est parti serrer des mains et j’en ai fait autant en attendant Eva qui galérait pour se garer et a failli en louper le début de Ugly Kid Joe alors que c’était quand même LE groupe qu’elle voulait voir.
On avait RDV avec la fameuse Nikita Klosewood pour l’interviewer, vous verrez ça bientôt chez les Girls n Nantes. On a ensuite fait une photo toutes les trois. Y’a pas à dire, savoir poser, c’est un métier (on note que j’ai vaguement essayé de prendre la même position qu’elle mais que ça rend pas tout à fait pareil).

Un tour à Turisas, Trust, puis une tartine de l’Enfer plus tard, je suis dans le pit d’Airbourne pour finir de me fatiguer (c’est là que tu te dis qu’il faut être sportif pour tenir toute la journée en fest)(passé 25 ans, j’entends). Puis je ne sais pas comment mais j’ai raté Apocalyptica mais j’ai vu un bout d’Aerosmith avant de ramper jusqu’à la voiture avec un mal de dos pas possible (ce mal de dos de quand on a pietiné toute la journée, vous voyez). Devant nous sur le chemin il y avait un gars qui chantait des chansons paillardes, sauf qu’il faisait ça bien il connaissait tous les couplets et tout, je pense que dans sa jeunesse il devait être au BDE d’une école il n’y a que là qu’on voit de tels talents. Bref, on essayait de pas rigoler car ça faisait mal au dos et du coup le trajet était trèèèèès long.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dimanche : Une chaleur à décorner les boeufs
Réveil – douche – créneau dans un endroit complètement improbable – arrivée sur le Fest – Bière. On est bons. Hk part faire des trucs de producteur (serrer des cartes, distribuer des mains) et moi je pars lui acheter une affiche à l’Atelier Chic et la planquer dans la tente pour lui faire la surprise pour la fête des pères, et j’en profite tant que j’ai du réseau pour également envoyer un SMS à mon daron.
//Je fais une aparté concernant le réseau téléphonique et wifi sur le site c’était au top ! (sauf quand on est chez Free) mais ça a coupé le réseau dans tous les bleds alentours heureusement que je bossais pas du coup//

Ensuite je me suis promenée jusqu’au Hellfest Cult et son petit patio bien mignon (le Cult accueillait de super concerts et animations du coup c’était dur de faire un planning et rien louper)(ah on a des problèmes, hein).

Hellfest2017-0042

Dans tout ça j’ai quand même vu un bout de Déluge et de Regarde les Hommes tomber par contre il se met à faire de plus en plus chaud.
Je pars en quête d’un point d’eau, tombe sur les brumisateurs de la Warzone où je m’entasse avec genre 10.000 personnes pour me réhydrater. Je cherche ensuite de quoi remplir ma bouteille d’eau mais il y a soixante dix ans d’attente au point d’eau et je commence à me sentir pas très bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je rampe donc jusqu’au bar VIP où je demande de l’eau. Le type me dit je sais pas quoi et en fait je crois que je tombe a moitié dans les pommes car on me fait asseoir et je me dis « ah nan mais la honte on va croire que je suis POMPETTE » (du coup je marmonne un truc genre « je crois que j’ai eu trop chaud » sauf que ça fait genre la meuf qui essaie de se justifier et c’est PIRE -_-)

Je ne sais pas combien de temps je suis restée assise avec mon eau et mon éventail mais après ça allait mieux je suis allée voir Arkhon Infaustus, on a fait un dernier tour à toutes les scènes, au Metal Market et au Merch Officiel mais ils avaient été complètement dévalisés, du coup je commanderai en ligne car ils avaient de chouettes tee shirts.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà encore un merveilleux Hellfest qui prend fin. Quand le réveil a sonné à 5h45 le lendemain, croyez le où non mais j’étais bien. Je crois que ça m’a vraiment fait décompresser et je suppose que je ne suis pas la seule.

A l’année prochaine !